« Magnifique bouquet de cassis, très frais avec une élégance fruitée, des tannins frais et polis, et une impressionnante longueur aromatique : un délice absolu. »

Rolf Bischel – Vinum

Huit siècles de pratique viticole

Le visage des breuvages est aussi changeant que celui des gens. Ainsi on imagine aisément l’aspect rosé du vin qui naquit ici au 14ème siècle, sa robe troublée par l’apport de miel et d’herbes aromatiques destinées à en assurer la conservation. Le soufre n’avait pas encore fait son apparition et le vin nourrissait autant qu’il abreuvait. Ces flacons d’antan ne séduirait sans doute pas notre palais actuel mais ils ont donné aux êtres assez de plaisir pour nourrir le désir de continuer, d’améliorer les vertus que possède le vin, d’accompagner notre traversée du temps. Le mouvement continue depuis lors au Château Mazeyres, confié à la direction d’Alain Moueix depuis 1992. Ici et maintenant, c’est l’expression du fruit, la limpidité de la robe, la tension en bouche, la fraîcheur ascendante qui ouvrent un peu plus à chaque millésime, les accords raffinés d’une ivresse élevée.

LE TERROIR

Graves fines argileuses, sables argileux, argiles gravelo-sableuses, c’est l’empreinte des rivières qui a donné au terroir de Mazeyres la mémoire de ses sinuosités. Du plateau aux terrasses successives, la densité des présences minérales varie selon les effets de l’érosion. La géochronologie du lieu remonte au Pléistocène moyen et cette historicité participe évidemment à la typicité du terroir. Pourtant, rien ne saurait nous faire oublier la présence organique si éphémère et déterminante. Car elle entame de sa décomposition silencieuse la roche mère elle-même, et donne au sol son visage de chair.

LE VIGNOBLE

73,1 % de Merlot, 24,3 % de Cabernet Franc, 2,6 % de Petit Verdot, la recette est sensible et l’accord encépagement-climat indispensable pour assurer la croissance harmonieuse de la vigne. La forte influence météorologique exercée sur la légèreté des sols de Mazeyres, nous a incités à faire évoluer sensiblement le vignoble au gré du réchauffement climatique. Accompagné dans sa croissance par la main constante de l’homme, le cep épouse le sol et dessine la silhouette végétale des vins à venir. Il participe ainsi à la composition imaginaire et référentielle qui se développe dans le paysage intérieur du dégustateur

LES PERSONNES

L’apport humain est capital en viticulture comme ailleurs. La dimension énergétique induite par la biodynamie ne saurait faire l’impasse sur une telle évidence. À Mazeyres, les implications sont réelles et les collaborations durables. Chacun développe son propre rapport au lieu et à la fonction qu’il y exerce. La biodynamie engendre une exigence de coordination dans l’équipe et un engagement individuel, qui diffèrent fondamentalement de la passivité induite par l’utilisation chimique irraisonnée.

La biodynamie, une solution optimale

Optimal. Se dit de l’état le plus favorable. Parce que toute croissance demande un accompagnement fondé sur l’écoute et le respect des spécificités naturelles, nous avons trouvé dans la biodynamie les réponses les plus pertinentes et passionnantes à notre rôle de révélateur. Celles qui nous permettent de croître dans le même temps et de trouver du sens à nos pratiques quotidiennes. N’est-ce pas considérable lorsqu’il s’agit d’alimenter ce qui va occuper une telle part de nos vies et de notre responsabilité ?

Les vins

Nos vins sont l’aboutissement d’un travail habité par l’idée fondamentale de leur ultime destination, les êtres qui en feront consommation. Cette perspective dynamise chaque étape. Dès lors, cueillette, vinification, assemblage, élevage, dégustation, doivent répondre au projet essentiel de soigner « ce qui finira sous la peau ». Créateurs d’une rencontre entre le dégustateur et le terroir, nous laissons s’exprimer la singularité du lieu et celle du millésime, l’énergie de l’équipe et les événements de l’année, en ajoutant à l’assemblage la conscience de « l’air du temps ».

Visiter le Château Mazeyres

Visiter un lieu c’est prendre contact physiquement avec un espace, des personnes, un climat et ce faisant dégager une connaissance sensible de son sujet. Au Château Mazeyres nous accordons une importance particulière au fait de recevoir. De l’amateur au professionnel, acquéreur potentiel de nos vins ou simplement curieux, chacun est invité à découvrir ce qui caractérise notre pratique et à stimuler l’étude constante du lieu et de ses prolongements.

Le-Cahier-Mazeyres

Le cahier d’Alain Moueix

Chaque trimestre s’ouvrira prochainement

sur un chapitre du Cahier d’Alain Moueix.

Du premier au énième élément il s’agira bien sûr de viticulture. Au sens le plus large cependant puisqu’Alain Moueix en propose une lecture réputée singulière. Sous une forme courte et animée, le cahier se destine à l’exploration, au développement, à l’étude, au partage et à la pensée libre.

Soyez l’invité de ce savoureux dédale de recherche et d’expérience.

Rendez-vous au mois de décembre 2017 pour la publication du Premier élément de composition.