L’équipe

Alain-Moueix

Alain Moueix

Directeur de la propriété

Alain est directeur de la propriété depuis 1992. Il incarne le cru dans toutes ses dimensions. Son expérience notoire en biodynamie au Château Fonroque depuis 2002, est étendue au Château Mazeyres depuis 2011.

stéphany

Stéphany Lesaint

Assistante de direction

Stéphany est assistante de direction du Château Mazeyres depuis 2012. Elle est en charge de tous les aspects administratifs de la vie du Château et représente régulièrement ses vins dans le monde entier.

Ludovic

Ludovic Guibert

Maître de chai

Ludovic rejoint l’équipe du Château Mazeyres en 2009 et s’occupe des vins à chaque étape de leur élaboration. Il est pleinement engagé dans la pratique de la biodynamie.

Jean-Michel

Jean-Michel Bernard

Directeur du vignoble

En poste depuis 1999, Jean-Michel gère les équipes et structure leurs interventions. Depuis 2011, toutes ses directives sont en accord avec la pratique de la biodynamie.

Albert

Albert Perreira

Tractoriste

Albert est tractoriste à Mazeyres depuis 1994 et met régulièrement ses compétences multiples au service de la propriété, notamment en assurant le travail minutieux d’entretien du matériel.

Denis-Raballand

Denis Raballand

Tractoriste

Denis est tractoriste depuis 2008.

Sylvain-Boucard

Sylvain Boucard

Tractoriste

Sylvain a rejoint l’équipe tout récemment également en tant que tractoriste.

Delphine

Delphine Moretto

Delphine a été embauchée en 1999 pour réaliser des travaux à façon. Elle est rapidement devenue un des piliers de l’équipe viticole et gère notamment les équipes d’occasionnels.

MAthilde-Tessier

Mathilde Tessier

Mathilde assiste Delphine dans ce travail depuis 2016.

« À Mazeyres je leur ai appris. Ils ont écouté. Ensemble, nous observons sans dissection, nous écoutons le murmure organisé. Nous n’avons pas le même langage pas la même histoire. Nous ouvrons ensemble sans verbiage un passage à cette liane têtue qui s’élève de terre, nous donnant à voir notre propre croissance et nos saisons. Elle appelle mes accords, leurs bras bandés d’efforts, et le lait du ciel. C’est notre signe de croix. Leurs prénoms me sont fidèles leurs visages me donnent le ton. Je les vois faire et se courber en riant le raisin aux dents ou fermant les yeux sous l’assaut glacé de l’hiver. Je m’applique, dans le retrait des offices ou face à ceux qui financent, à maintenir parfois défendre, ce qu’ils ont ici qui occupent leurs mains, leurs jours, qui est leur gagne pain ainsi que le mien. Ils sont la part humaine sans laquelle il n’y a rien. »

Alain Moueix.